AISCCUF – 8ème Assemblée générale de l’AISCCUF à Niamey : C’est reparti pour 3 ans !

L’Association des institutions supérieures de contrôle (ISC) ayant en commun l’usage du français (AISCCUF) a tenu sa 8e Assemblée générale les 21 et 22 novembre 2018, à Niamey, accueillie par la Cour des comptes du Niger. Cet événement auquel a participé le Premier président Didier Migaud, en sa qualité de Secrétaire général, intervient tous les trois ans.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée au Palais des Congrès de Niamey, sous le haut patronage et en présence du Premier Ministre du Niger, SEM. Brigi Rafini qui était accompagné notamment des ministres des Finances et de la Justice et des présidents des hautes Institutions de la République. Au total, ce sont plus de 450 personnes qui étaient présentes à cette cérémonie, dont les délégations des ISC membres de l’AISCCUF (50 délégués, représentant 21 pays, dont 14 Premiers Présidents et Présidents d’ISC), des ambassadeurs en poste à Niamey et de nombreux parlementaires et hauts fonctionnaires nigériens. À cette occasion, la parole a été donnée au président de la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée Nationale du Niger et à un représentant de la Primature en leur qualité de « Grands Témoins » pour exprimer leurs attentes à l’égard des ISC. La mémoire du Président de l’AISCCUF, décédé peu avant la fin de son mandat, M. Saidou Sidibe, Premier président de la Cour des comptes du Niger, a été unanimement saluée.

La journée du 21 novembre 2018 s’est ensuite poursuivie autour d’une table ronde autour des enjeux du contrôle des marchés publics et des partenariats public-privésanimée par M. Frédéric Angermann, conseiller-maître à la Cour des comptes française. Cette rencontre a donné lieu à des échanges nourris entre M. Angermann et les différents participants.

Une réunion du bureau de l’Association a clôturé la première journée sous la direction de M. Kanvaly Diomandé, Président de la Cour des comptes ivoirienne et président par intérim de l’Association et de M. Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes française et Secrétaire général de l’AISCCUF.

La journée du 22 novembre était, quant à elle, consacrée aux différentes délibérations de l’Assemblée générale concernant le rapport moral sur la période2015-2018, la programmation 2019-2021 ainsi que les questions statutaires, administratives et financières.

La 8e Assemblée générale a ainsi adopté une programmation de ses activités pour la période 2019-2021 :

  • 2019 : la tenue d’un séminaire professionnel portant sur le suivi des recommandations ;
  • 2020 : la tenue de la 2ème édition du TOP Congrès destiné aux jeunes auditeurs des ISC, qui portera sur la communication des travaux des ISC et l’ouverture des données de ces dernières aux citoyens. La valorisation des jeunes talents de l’AISCCUF est particulièrement importante pour l’Association, car leur dynamisme et leur volonté de s’engager permettent aux institutions de contrôle de se renouveler et de faire face aux enjeux nouveaux qui apparaissent aujourd’hui ;
  • 2021 : la tenue d’un double séminaire sur le contrôle de la dette publique (mise en œuvre de la norme professionnelle internationale ISSAI 5440) et sur le contrôle de la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable de l’agenda 2030 des NationsUnies, qui sera organisé conjointement à la 9e Assemblée générale à Abidjan

La Cour française continuera à assumer un rôle pivot dans la conception et l’animation de ces séminaires et formations.

De plus, afin de réaffirmer l’indépendance de ses membres, la 8ème Assemblée générale a révisé ses statuts, en précisant que pouvaient seulement en être membres à part entière les institutions de contrôle externe des finances publiques. Les institutions de contrôle interne peuvent, quant à elles, participer à l’association en tant que membres observateurs.

La 8e Assemblée générale a enfin renouvelé la composition du bureau de l’AISCCUF pour le mandat 2019-2021 comme suit :

  • Président : M. Kanvaly Diomande, Président de la Cour des comptes de Côte d’Ivoire ;
  • 1er VicePrésident : M. Mamadou Faye, Premier Président de la Cour des comptes du Sénégal ;
  • 2e VicePrésident : M. Jean Koffi Edoh, Premier Président de la Cour des comptes du Togo ;
  • 3e VicePrésident : Mme Ismahan Mahamoud Ibrahim, Premier Président de la Cour des comptes de Djibouti.

Les postes permanents de Secrétaire Général et de Trésorier de l’Association demeurent confiés, respectivement, à M. Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes de France et à M. Philippe Roland, Premier Président de la Cour des comptes de Belgique.

La 8e Assemblée générale de l’AISCCUF s’est conclue par une allocution de son nouveau président, M. Kanvaly Diomandé qui a remercié ses pairs pour leur confiance et s’est dit fier d’avoir été choisi comme nouveau président de l’AISCCUF pour le mandat 2019-2021.

Les chefs de délégations ont, enfin, été reçus par le Président de la République du Niger, SEM. Mahamadou Issoufou qui a tenu à manifester son intérêt pour les travaux de l’AISCCUF et a exprimé son attachement à l’indépendance des Institutions supérieures de contrôle.