France - Audit Flash sur le financement de la recherche publique

Dans le contexte de la crise sanitaire, la Cour a décidé de lancer un audit qui, tout en respectant ses normes professionnelles, se signale par la rapidité de son instruction, réalisée dans un délai de quatre mois.

L’état du financement de la recherche

Sur la période qui court de janvier 2020 à mars 2021, le volume total des ressources publiques mises en place en France est de l’ordre de 502 M€, ou 530 M€ avec les crédits européens. Cet effort est moindre, dans l’absolu comme relativement, que celui consenti par d’autres pays européens aux moyens et au tissu scientifique comparables.

Un premier bilan qui traduit l’éparpillement des recherches et l’insuffisante priorisation des initiatives

En dépit des efforts particulièrement méritoires de tous les acteurs du système de recherche français, et malgré les qualités internationalement reconnues de nos chercheurs, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. L’éparpillement des initiatives et des financements, la difficile mise au point de priorités, l’impréparation à la prise de risque et les lourdeurs administratives ont contrarié la création d’un système de réponse cohérent et efficace.

Les pistes d’amélioration

L’audit met en évidence des défauts structurels et fait observer que ceux-ci pourraient être corrigés de trois manières :

  • en organisant une gouvernance de gestion de crise et en désignant un chef de file ;
  • en donnant une priorité à la recherche fondamentale en biologie-santé ;
  • en assurant un continuum entre recherche académique et industrie à l’instar de l’organisation de la recherche étrangère.

Lire le rapport