Sénégal - Parution du Rapport public des années 2015, 2016, 2017

Le Premier Président de la Cour des Comptes du Sénégal, M. Mamadou Faye, a remis, le vendredi 30 janvier 2020, les Rapports publics des années 2015, 2016 et 2017 au Président de la République, M Maky Sall. La cérémonie officielle de remise s’est déroulée au palais de la République.

Dans son adresse au Président de la République, le Premier Président Faye a souligné les dysfonctionnements notés pour la période sous revue. il s’agit entre autres de la « présentation du tableau d’équilibre de la loi de finances ne faisant pas ressortir le déficit budgétaire prévisionnel ; un faible remboursement des prêts rétrocédés à certains organismes publics ; des dépassements sur crédits évaluatifs et un montant important des restes à recouvrer sur impôts directs perçus par voie de rôle etc.». Cependant, concernant le contrôle de l’exécution des lois de finances, « la Cour a observé que, pour toute la période sous revue, les critères de convergence au sein de l’UEMOA ont été globalement respectés », selon le Premier Président de la Cour sénégalaise.

D’autre part, la Cour des Comptes du Sénégal s’emploie désormais à effectuer, une fois tous les deux ans, une mission de suivi des recommandations issues de ses contrôles antérieurs. Le premier exercice effectué en 2015 a permis selon le Premier Président de « constater que sur les 215 recommandations, 121, soit 56,27% ont été effectivement mises en œuvre et 41, soit 19% l’ont été partiellement ». En 2017, 89,65% des 116 recommandations ont été entièrement ou partiellement mises en œuvre. Ce suivi des recommandations, soulignera le Premier Président Faye, confère de la valeur ajoutée aux contrôles effectués pour toutes les missions de la Cour. La Cour des Comptes du Sénégal s’est engagée à en systématiser la pratique pour mieux répondre à la question récurrente de ses interlocuteurs : « A quoi servent vos constatations et vos recommandations ? ».

Enfin, le Premier Président Faye a demandé, d’une part l’amélioration des conditions de travail de la Cour notamment l’urgence de finaliser le chantier du siège de l’Institution et sollicité, d’autre part, l’appui de l’Etat dans l’organisation à Dakar, en décembre 2020, de la 15ème Assemblée Générale de l’Organisation africaine des Institutions supérieures de Contrôle des Finances publiques (AFROSAI).

De son côté, le Chef de l’Etat s’est félicité du travail de la Cour. Il a également souligné toujours accorder une grande attention aux conclusions et recommandations de la Cour des Comptes en vue d’une amélioration du fonctionnement de l’Administration publique et une gestion transparente des ressources publiques.

Les trois rapports sont disponibles sur le site web de la Cour.

Source : Cour des comptes du Sénégal