Publication du rapport public annuel (2021) de la Cour des comptes de Djibouti

La Cour des comptes de Djibouti a publié un rapport public annuel en deux tomes pour l’année 2021. Cet article est dédié aux deux tomes du rapport.

Le premier tome du rapport résume les activités de la Cour pour l’année 2020 : l’Audience Solennelle de rentrée 2020, l’Assemblée Plénière, les réunions de la Chambre du Conseil, les activités des Chambres et les activités liées à la gouvernance interne de la Cour. Dans un second temps, le rapport porte sur les thématiques particulières suivantes :

  • la première partie porte sur la synthèse du rapport sur l’exécution des lois des finances pour l’année 2019
  • la deuxième partie porte sur les insertions relatives au contrôle des établissements et entreprises publiques
  • enfin, la troisième et dernière partie du premier tome porte sur les contrôles thématiques.

Le second tome est dédié au programme de développement durable (ODD) à l’horizon 2030, impulsé par l’ONU et mis en place par les 193 pays membres, intitulé « Programme 2030 » et initié en 2015, ainsi qu’à son cadre de résultat sur la période 2015-2018 (Rapport sur l’audit de l’état de préparation pour la mise en œuvre des ODD). Le second tome du rapport est divisé en trois parties liées à « l’Agenda 2030 » :

  • la première partie est destinée à l’adaptation du Programme 2030 à l‘échelle nationale de Djibouti ;
  • la seconde partie concerne la mobilisation des ressources et des capacités nécessaires à la mise en place de l’Agenda 2030 ;
  • la mise en place de mécanismes de surveillance, de suivi, d’examen et de rapports sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

Ces éléments ont été rendus publics sur le site de la Cour des comptes de Djibouti.

Le 17 juillet 2022, le rapport public annuel de la Cour des comptes et de discipline budgétaire a été remis au Président de la république de Djibouti, son excellence Ismail Omar Guelleh, qui a ensuite participé à une audience, accompagné du ministre de la Justice et des Affaires Pénitentiaires, chargé des Droits de l’Homme, Son Excellence, Monsieur Ali Hassan Bahdon, ainsi que des principaux responsables de la Cour des comptes et de discipline budgétaire.

Cette audience a permis de poser un cadre aux responsables de la Cour des Comptes pour procéder à l’inventaire du rapport remis, ainsi que d’entretenir des échanges entre les membres de la Cour et le gouvernement de Djibouti, pour insister sur l’adoption de pratiques plus exigeantes en matière de transparence financière et de contrôle des deniers de l’Etat.